Objectif : Sauver les abeilles sauvages !

Wildbiene + Partner lance le parrainage d’abeilles sauvages .

La start-up Suisse Wildbiene+Partner lance une grande campagne de parrainage d’abeilles sauvages, ces insectes que l’on laisse disparaître peu à peu bien qu’ils occupent une place déterminante dans la biodiversité.

Oui, mais comment ?

Ce projet, c’est en fait la diffusion et l’installation, chez tous les particuliers convaincus du rôle des abeilles dans la biodiversité, d’une maisonnette BeeHome. La campagne de financement participatif sera lancée le 12 février.

Les abeilles sauvages ?

Il existe en France plus de 800 espèces d’abeilles autres que les productrices de miel : ce sont les abeilles sauvages. Celles-ci sont pour la plupart solitaires et, même si elles sont non-mellifères, elles jouent un rôle indispensable dans l’équilibre des écosystèmes (particulièrement dans la pollinisation, dont notre alimentation dépend à hauteur de 30% !!).

Malheureusement, l’impact de la vie moderne sur les abeilles est désastreux, et leurs populations diminuent de jour en jour !

Les BeeHomes sont des maisonnettes en bois vouées à héberger et favoriser la multiplication des abeilles sauvages. Livrées avec une population de cocons d’abeilles encore en hibernation, ces maisonnettes peuvent être installées très simplement et sans risque, en ville comme à la campagne, sur un balcon ou dans un potager. Leurs possesseurs deviennent alors « parrains d’abeilles » et contribuent ainsi à l’amélioration de la pollinisation.

 

Un cycle entre particuliers et agriculteurs.

Avec votre BeeHome, vous recevrez une population de départ de cocons d’abeilles maçonnes. Placez-la sur votre balcon ou dans le jardin ( ville ou campagne).
Au printemps, les abeilles maçonnes pollinisent les plantes dans leur milieu. Elles nichent dans la BeeHome et recueillent pollen et nectar pour leur progéniture.
Vous pouvez observer sans danger les abeilles maçonnes de près et apprendre des choses fascinantes sur la vie de ces insectes.

Les abeilles maçonnes sont inoffensives et ne sont pas du tout attirés par la nourriture ou les boissons sucrées.

Les abeilles maçonnes colmatent les nids avec de l’argile. Au cours de l’été, les progénitures se développent dans les cocons. À l’automne, elles commencent l‘hibernation et peuvent être transportées sans aucun problème.
Vous pouvez  alors renvoyer le boîtier afin que les biologistes puissent libérer les cocons des parasites et qu’ils s’assurent d’une hibernation optimale.
Au printemps, vous recevrez une nouvelle population de départ. En même temps, vos abeilles maçonnes apporteront une contribution indispensable à une pollinisation efficace et sûre dans les cultures françaises.

Alors, convaincus?

Retrouvez plus d’infos sur leur page Facebook

 

Soutenez le projet de Wildbiene + Partner sur Ulule et recevez votre Beehome pour sauver les abeilles sauvages . Le lien sera actif lundi lors du lancement .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *