Le Bonhomme.

Le fameux dessin du bonhomme !

On s’en fait toute une histoire, nous les parents ! On en devient obsédé, on garde toute trace de dessin de nos enfants ( J’avoue j’ai fait un petit tri le weekend dernier dans les pochettes de Stella !)

Au début, l’enfant « gribouille », il teste les mouvements, les couleurs, les outils différents. Un enfant n’est jamais trop petit pour découvrir cela ! N’hésitez pas à lui proposer de la peinture avec les doigts, les pieds, les pinceaux, les cotons tiges, le coton, les bouchons de champagne, les ficelles ect .

Si vous sentez votre enfant réceptif, foncez !

Qu’importe si les feuilles s’accumulent ou si votre loulou se sali. Vous trierez plus tard, quand l’affect sera atténué et les habits… ça se lave, rire.

Vers 2 ans, vous pouvez lui demander  qu’il vous dessine le plus joli bonhomme du monde, ou bien son doudou, sa maman, son papa ou même lui-même.

Au tout début, ça ressemble à rien, enfin si à du Picasso un peu alcoolisé (mais c’est tellement mignon tout ces petits traits en vrac et ses points partout : »mais c’est des yeux, je te dit !! »)

Pour Stella, ça a été très vite. Elle a de suite accroché avec la peinture très tôt et tout s’est enchaîné.

Son premier « bonhomme » date d’un peu avant ses 2 ans :

C’était un bonhomme de neige, avec un chapeau ( si si !)

image

Puis très vite, les silhouettes se précisent avec des mains, des cheveux, des pieds … Très vite, elle y associe une histoire.

image

Ensuite, les silhouettes s’habillent, avec des robes, des jupons, des collants…

Princesse avec une robe et un chignon de danseuse :

image

On enchaîne avec des coiffures nattées, des ailes de fées, une robe longue, des chaussures en fleurs :

image

image

Vers 3 ans, certaines princesses sont en volumes ou partiellement en volume, les silhouettes s’affinent, les bras partent des épaules…

image

A ce jour, les dessins évoluent toujours, on gagne en détails, en caractère. Les silhouette s’affinent,les représentations des mains changent et les pieds se chaussent.

Bien sûr elle dessine plein d’autres choses, et pas seulement que des princesses ou des fées, rire, mais ça c’est un autre sujet !

Malo à 23 mois est nettement moins intéressé par la peinture et le dessin. Et ce, depuis tout petit.

Il gribouille vite fait, fait quelques ronds, des bâtons couché et debout, des points. Mais il fait vite et ne reste pas du tout concentré dessus plus de 3 minutes.

Voilà sa dernière peinture :

IMG_3889

Et chez vous, dîtes moi tout !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *